Pluvier guignard (Charadrius morinellus.)

La femelle du Pluvier guignard est plus grande et colorée que le mâle ce qui n’est généralement pas le cas chez les oiseaux. En effet le mâle assure la couvaison et doit se confondre avec son environnement pour éviter les prédateurs. Il niche dans  une végétation rase et herbeuse En Scandinavie il niche dans la toundra.

Le Pluvier guignard est un migrateur qui doit parcourir 10 000 kilomètres pour certains individus.Le mois d’août est le moment où les mâles et les jeunes s’observent sur le massif de la Sainte-Baume milieu qu’il recherche riche en sauterelles et criquets en cette saison.

Son milieu de vie est menacée par les activités humaines (En France il niche dans les Pyrénées.)

Share Button

Saturne

 

Le soir vers l’ouest 2 planètes  visibles : Saturne et Mars.

Cette dernière reconnaissable a sa couleur rougeâtre se trouve en bas l’autre jaune plus haut et vers a l’est.

Voici mes 2 premiers essais sur Saturne.

 

Share Button

Coléoptères

La fin du mois de Juillet permet d’observer encore quelques espèces de coléoptères.

Les couleurs vives du Criocère et de la Rosalie des Alpes (je le rappelle espèce protégée) tranchent avec le noir du Dorcus appelé “Petite biche” et le marron du Lucane Cerf volant.

Ici femelles de Dorcus et Lucane reconnaissables à l’absence d’une petite “dent” sur les mandibules.La Rosalie est par contre un mâle.

La taille de ces coléoptères est très variable.

 

Share Button

Papillons sur les crêtes

Zygène de la carniole (Zygaena carniolica)  Moyen argus (Plepejus idas) et Macaon

 

Share Button

Coléoptères de Juillet

La saison est propice a l’observation de 2 longicornes dont un protégé au niveau National :

La Rosalie des Alpes (Rosalia alpina) et le Morime rugueux (Morimus asper )

Egalement les mâles de Lucanes (ou Cerf Volant), volent le long des lisières à la recherche de femelles. Ces dernières n’ont pas de mandibules aussi impressionnantes que les mâles qui selon les individus sont de grosseur très variable tout comme le corps de l’insecte (mâles et femelles).

Share Button

Renard

Ce matin Goupil a bien voulu poser au soleil

Petite vidéo sur Youtube (ci contre)

 

Share Button

Le soir en lisière

Le soir la faune s’active en Juillet.

Les Loirs crient dans les chênes blancs, les glands tombent du ciel.

L’Engoulevent chasse dans les prés et se pose sur le chemin pour se reposer unpeu.

Le fantôme vert allume sa lanterne.

 

Share Button

Fleurs et insectes

Share Button

Rainette méridionale

 

Merci Richard :

La bande noire du visage ne se prolonge pas jusqu’à la patte postérieure.

La couleur de la face supérieure du corps  est uniforme ou tachetée,

souvent vert pomme, parfois brune, grise ou noire (surtout chez les mâles).

 

Share Button

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)

Petite séance d’étirement par cette femelle avant de rejeter une pelote.

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici un lien qui montre le contenu d’une pelote de réjection de rapace nocturne. Les passereaux aussi ne digèrent pas les parties dures de leurs proies (chitine d’insectes ici)

Le Rougequeue noir est un oiseau assez commun qui n’hésite pas a nicher dans ou près des habitations humaines.  Son chant très caractéristique.

 

Share Button