Bonne nouvelle

Bonne nouvelle

POLLINIS
Des nouvelles de notre combat
POUR UNE AGRICULTURE SANS PESTICIDES RESPECTUEUSE DES POLLINISATEURS
Newsletter

S T O P E X T I N C T I O N

Chère amie, cher ami,

C’est un combat de longue haleine qui vient d’aboutir à une victoire historique pour la démocratie et la transparence des procédures législatives en Europe !

Mercredi 14 septembre, le Tribunal de l’Union européenne a tranché en faveur de POLLINIS dans le procès qui l’oppose à la Commission européenne…

… pour accéder aux informations gardées secrètes par les autorités européennes sur l’influence des lobbys dans le rejet des protocoles scientifiques mesurant la toxicité réelle des pesticides sur les pollinisateurs, avant leur mise sur le marché.

4 ans de combat. Depuis 4 ans, POLLINIS exige de la Commission européenne la pleine transparence sur les tractations qui ont mené au blocage scandaleux des « tests abeilles ». Ces protocoles d’homologation des pesticides, élaborés en 2013 par des scientifiques indépendants, auraient permis d’empêcher la commercialisation de centaines de substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs depuis 9 ans déjà… s’ils n’avaient pas été systématiquement rejetés par le Scopaff – le comité d’experts chargé des négociations, réunissant des représentants des États membres et de la Commission européenne. Cette trahison de l’intérêt général a permis à quelques conglomérats agro-industriels d’écouler pendant des années des pesticides dévastateurs pour l’environnement et la biodiversité, sans qu’aucune information ne filtre sur la teneur des délibérations, la position réelle des États membres, ou l’implication des puissants réseaux de lobbyistes.

Obstruction illégale. Pour mettre en lumière ce scandale, et comprendre le rôle des multinationales dans ces délibérations cruciales pour enrayer l’extinction des abeilles et des pollinisateurs, POLLINIS a déposé dès le mois de septembre 2018 une requête à la Commission européenne pour obtenir l’accès aux correspondances, aux ordres du jour, et aux compte-rendus du Scopaff. Sans succès. L’association a donc saisi la médiatrice européenne Emily O’Reilly pour dénoncer l’obstruction illégale de la Commission, et son manquement flagrant aux principes de transparence de l’Union européenne qui obligent Bruxelles à garantir l’accès des citoyens aux documents administratifs. Malgré son soutien public et appuyé, rien n’a changé : POLLINIS a réitéré sa demande en janvier 2020 et s’est une nouvelle fois confronté au refus obstiné de la Commission. Le 15 juin 2020, POLLINIS a donc décidé de poursuivre le combat devant le Tribunal de l’Union européenne, qui vient de délibérer en sa faveur.

Décision salutaire. Dans un arrêt du 14 septembre 2022, les juges européens ont démonté un à un les arguments fallacieux de l’exécutif européen pour soustraire aux citoyens des informations capitales sur la protection des abeilles, et annulé les deux décisions de refus de la Commission européenne attaquées par POLLINIS. Les motifs invoqués par la Commission, comme la confidentialité de la position des États membres dans les procédures de comitologie, ou encore le risque d’une atteinte grave à un processus décisionnel en cours, ont été fermement écartés par les juges, qui ont estimé que rien ne justifiait l’attitude de la Commission. POLLINIS obtient donc, après 4 années de combat acharné, la reconnaissance de son action indispensable pour informer les citoyens européens sur l’intolérable blocage des « tests abeilles », et la fin de l’opacité qui règne sur les procédures décisionnelles européennes, qui ont permis aux lobbys d’imposer pendant des années leurs pesticides tueurs d’abeilles.

Cour européenne de justice
Les juges du Tribunal de l’Union européenne ont fait prévaloir le droit à l’information des citoyens sur le secret du processus décisionnel européen, utilisé par les lobbys pour défendre leurs intérêts à l’abri de tout contrôle démocratique.

Le combat continue. Alors que Bruxelles s’apprête à adopter de nouveaux tests de toxicité des pesticides qui pourraient affaiblir les protection des abeilles domestiques et sauvages pour les prochaines décennies, la décision du Tribunal de l’Union européenne est un signal d’alerte clair envoyé aux autorités européennes : les citoyens surveillent de près leur manigances et leurs compromissions avec les lobbys, et ne reculeront devant rien pour forcer les responsables politiques à adopter les règles nécessaires à une vraie protection des abeilles et des pollinisateurs contre les pesticides qui les déciment.

Un grand merci à tous les citoyens qui sont à nos côtés dans ce combat, et permettent à POLLINIS de remporter des victoires décisives contre l’opacité des processus décisionnels européens et les puissants lobbys de l’agrochimie ! Grâce à vous et à tous ceux qui soutiennent financièrement POLLINIS et rendent possible ce type de combat juridique de longue haleine, nous allons poursuivre de toutes nos forces la lutte pour que la toxicité des pesticides sur les abeilles et les pollinisateurs soit réellement évaluée, et que les multinationales ne puissent plus imposer leurs pesticides dévastateurs

Transparence tests abeilles
Cette victoire décisive intervient au moment même où l’Union européenne pourrait fragiliser les objectifs de protection des abeilles et des bourdons sous pression de l’industrie.

Pour soutenir tous les combats à venir, que nous souhaitons mener jusqu’à la victoire, contre les pesticides tueurs d’abeilles et le modèle agricole dominant, s’il vous plaît, faites un don à POLLINIS en cliquant ici :

► JE FAIS UN DON

 

Chaque don, quelque soit son montant, nous aide de façon décisive à faire reculer les lobbys en Europe.

D’avance merci pour votre engagement et votre soutien, et à bientôt,

Bien cordialement,

L’équipe POLLINIS

 

Soutenez nos actions pour la défense et la conservation des pollinisateurs
Je fais un don

PARTAGEZ CETTE NEWSLETTER
Share to facebook Share to twitter Share to LinkedIn Share to instagram
www.pollinis.org.org
NOUS CONTACTER
10, rue Saint-Marc, 75002 Paris
+33 1 40 26 40 34 – contact@pollinis.org
Désinscription

 

 

 

Share Button
Feu sur les crêtes

Feu sur les crêtes

Share Button
Feu sur les crêtes

Festives 2019 Samedi

Les Festives au Plan d’Aups en photos :

J’ai pu exposer cette année encore et faire passer le message de l’urgence de protéger notre environnement en montrant les richesses de notre patrimoine naturel local.

Une des principales causes est la destruction des habitats (constructions alarmantes sur la plateau) , pollution des eaux par ces dernières (grottes, sources), les pesticides que l’on ne présente plus, la lumière (qui dérègle tous les organismes et tue des millions d’insectes chaque jour)

Il y avait l’inauguration du composteur collectif (Lien ici ) et d’autres intervenants sur la protection de l’environnement.


La sensibilisation sur les déchets en exposant les objets lors des opérations de dépollution (http://depollution.sainte-baume.fr/)

Le soir le groupe Lehmanns Brothers à clôturé la soirée du samedi. Musique entre Funk, Jazz j’ai vraiment aimé ! Ils ont une “patate” qui se transmet dans le public.


Sinon la sérénité et le calme parmi les activités était de mise. (Jeux d’échec, en bois …, artisanat d’art, bricolage pour les enfants….) Très agréable de découvrir ces personnes impliquées dans leurs passions.

Toute cette organisation est gérée par des bénévoles qui je vous l’assure ont travaillés comme des acharnés pour que la fête soit réussi.

Bravo a tous pour votre travail qui à permis d’accueillir et nourrir ( 🙂 ) de nombreux visiteurs.

Share Button
Feu sur les crêtes

Dépollution du plateau

Il y a plusieurs dizaines d’années les habitants ont utilisé ces milieux naturels comme décharge. Piles brûlés, beaucoup de verre sous la mousse, amiante, fer, plastique, briques etc…

N’hésitez pas a venir nous aider et vous inscrire (si vous le désirez) sur :  https://doodle.com/poll/4yarhyc5u6dvnmkcqp4e4srq/private?utm_campaign=poll_invitecontact_participant_invitation_with_message&utm_medium=email&utm_source=poll_transactional&utm_content=participatenow-cta

Nouveau site temporaire avec les photos de ce jour  :

http://depollution.sainte-baume.fr/

Merci à Frédéric Portalier pour ces cartes et l’organisation.

Share Button
Feu sur les crêtes

La route

La route est responsable d’un nombre impressionnant d’accidents  d’animaux. Oiseaux, Batraciens, Chauves-souris, Papillons, Mammifères comme ici un Blaireau.

Share Button
Chateau de la Noblesse

Chateau de la Noblesse

Dans le cadre du stage gagné au concours photo du PNR 2017 j’ai eu la chance de rencontrer avec les autres lauréats plusieurs personnages de la région de La Cadière d’Azur et du Beausset.

En arrière plan la chaîne de la Sainte-Baume.

Denis caviglia photographe professionnel connaît bien les artisans de la région et va nous guider dans les prises de vues. Son site : http://www.deniscaviglia.com

Henri Gaussen,  son épouse et puis leur fille Agnès Cade qui gère aujourd’hui l’exploitation du château de la Noblesse, nous ont accueilli dans leur domaine de 15 hectares, afin de nous faire découvrir leur passion. Leur site http://chateaudelanoblesse.com/accueilfr.html

Henri nous accueille avec un grand sourire et commence a nous expliquer ses débuts dans la viticulture que Lucien Peyraud, son père spirituel et celui du Bandol lui a appris a ses début dans le métier en 1959. A l’arrivée d’Agnès cette dernière nous fait découvrir les procédés de fabrication du vin.

L’érafloir afin d’éliminer la rafle puis le fouloir afin d’extraire le moût. Dans le temps, on l’effectuait en foulant au pied le raisin pour faire éclater les baies de raisin.

Pour faire du vin blanc on sélectionne du raisin blanc qui va directement au pressage.

Pour le vin rouge le jus va faire macérer dans une cuve en acier inoxydable le mou avec les parties solides (pépins, peau)  Les levures naturelles qui se trouvent dans la peau se dispersent dans la cuve.

Vers le 15/08 premier prélèvement dans toutes les parcelles.

17 g de sucres dans le jus permet de faire 1°. La pression atmosphérique, la température, le vent tous ces paramètres sont a prendre en compte.

23/08 second prélèvement  afin d’avoir une estimation des vendanges qui se déroulent en général en septembre.

Une pluie au milieu c’est 1° de moins dans le vin. En effet le raisin se gorge d’eau rapidement se qui fait baisser le taux d’alcool.

Le domaine propose deux types de vins, un classique “Le Pignatel” (nom de jeune fille de la propriétaire ) et un autre plus haut de gamme “Le Noblesse”. Ce nom d’origine ancienne (vers 1300) venant du nom de famille d’un noble nommé Desnoble.

Découverte d’une très vielle cave datant de 1720 !

La température constante oscille entre 14°C en hiver et 17°C en été.

J’ai découvert lors de la dégustation que les petites bulles de gaz carbonique (nommé vin perlant) sont libérées ou pas suivant la pression atmosphérique comme une eau pétillante.

Acidité, sucre et tanin les 3 facteurs que l’on doit maîtriser pour réaliser un bon vin.

En 1959 les vendanges durait des fois jusqu’à la fin octobre, aujourd’hui les machines modernes permettent de gagner du temps. Fin septembre en général c’est terminé.

Une femme cueillait 1 tonne de raisins par jour. Le travail était beaucoup plus difficile et l’entraide était obligatoire.

Je vous propose une galerie de cette matinée.

 

Share Button