Archives pour la catégorie Oiseaux

Tichodrome échelette

Voici un hivernant que j’aime bien, l’oiseau papillon.

On le rencontre en général dans les falaises Alpines. Mais lorsqu’il fait froid et surtout que la nourriture manque il descend vers les falaises ensoleillées où ils peut chasser les insectes dans le moindre recoin des rochers.

En général assez inaccessible, les photos ne sont pas faciles à faire.

Rouge queue a front blanc ( Phoenicurus phoenicurus)

Il est arrivé ! Il annonce chez nous les beaux jours.

il se pose en haut d’un arbre et chante pour attirer les femelles. Le mâle arbre ses couleurs rouge-rouille, noires, grises et blanches.

Il hiverne en Afrique subsaharienne Kenya, Yémen, Sénégal)  et pour venir sur son lieu de reproduction, il doit traverser le Sahara et la Méditerranée ! Les pertes sont énormes

il n’est pas très commun car son habitat disparaît en France (vergers) , Vieux arbres (niche dans les cavités), herbicides, mais le danger vient également d’Afrique. sécheresse au Sahel, épandages de pesticides (il est insectivore)

Voici une série de photo près d’un très vieux nichoir que je pensais enlever

Chronique des bois

Ce matin 4 heures d’affût devant la loge.

En arrivant 2 chevreuils aboient pour me souhaiter la bienvenue 🙂

Le femelle est passé 2 fois au nid mais sans rester plus de 5mn !

Le mâle ne la voyant pas revenir et énervé par un autre pic (epeiche ) qui tambourine a quelques mètres de là s’envole lui donner une leçon.  Un choucas en profite pour visiter les lieux mais ne reste pas.

Le mâle 25mn plus tard revient et se remet a couver avant de repartir a nouveau. Ils ne sont vraiment pas patients !

Je ne reste pas car plus de lumière et plus de Pic ! je reviendrai.

Les griffes du Pic noir lui permettent de rester accrocher même sur l’écorce lisse du hêtre. Son bec puissant pousse de plusieurs millimètres par jour. Il tape même en couvant, ce qui permet de savoir qu’il est bien là. Il est tout de même très discret pendant cette courte période.

 

 

Pic Noir 2017

Petite billebaude dans les bois.

Après avoir repéré la forge d’un pic noir, je me suis approché.

Une femelle, creuse de toutes ses forces pour chercher une larve d’insecte xylophage.

Elle repère une anomalie (moi 🙂 ) puis s’envole.  J’en profite pour m’avancer et me cacher plus près. 2 mn plus tard elle revient.

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)

Petite séance d’étirement par cette femelle avant de rejeter une pelote.

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici un lien qui montre le contenu d’une pelote de réjection de rapace nocturne. Les passereaux aussi ne digèrent pas les parties dures de leurs proies (chitine d’insectes ici)

Le Rougequeue noir est un oiseau assez commun qui n’hésite pas a nicher dans ou près des habitations humaines.  Son chant très caractéristique.

 

La Pie et l’Orvet

Dans le jardin, prédation d’un Orvet (Beau mâle) devant mes yeux.

La première photo est la femelle de l’Orvet (Anguis fragilis ).

Ce lézard sans pattes est une allié très utile pour le jardin. Il nous debarrasse des limaces et autres insectes.

Il est souvent confondu avec un serpent (utile également !) Il est protégé.

Son nom de serpent de verre est du au fait qu’il, comme le lézard des murailles perd sa queue en cas de capture.

Précision il ne mord pas ! (mais se lâche un peu quand on le capture 🙂 )