En forêt

Le temps était couvert vert les couleurs étaient bien là.

 

Share Button

Couleurs d’automne

Pas trop d’observations ces derniers temps, il faut dire que la chasse prend trop de place en forêt pour pouvoir voir quelque chose et au pire j’évite de me faire tirer dessus en restant en dehors des futaies.

Share Button

Le monastère et le Saint Pilon

Share Button

Seul

Share Button

Champignons

En regardant de plus près on observe des couleurs magnifiques sur le bois mort.

On y découvre d’étranges animaux et des formes très variées.

Vive l’automne !

 

 

 

Share Button

Champignons du jour

Belle ambiance sur les troncs en décomposition

 

Share Button

Le monastère de la Sainte-Baume

Le monastère se trouve a 900 m d’altitude. La grotte qui a abrité selon la légende provençale sainte Marie madeleine est un haut lieu de pèlerinage en Provence depuis des décennies.

Durant 30 ans elle y a habité ce lieu humide et orienté vers le nord ou le soleil n’entre jamais. Plusieurs grandes personnalités ont visité ce lieu comme Louis XIV Saint Louis  et plusieurs papes !

Le crane de Marie-Madeleine est exposé dans la basilique (la seule de Provence) à saint Maximin et une fois par an lors d’un pèlerinage a la grotte. Une relique est elle visible toute l’année dans la grotte.

La vue est magnifique surtout le soir et le matin. On y aperçoit les Alpes, le Verdon, le mont Ventoux et la mer comme le mont Faron à Toulon, la ville de Cassis Aubagne et Marseille. (Photo Seillon et la basilique en bas à droite)

 

 

Share Button

sphinx de l’euphorbe (Hyles euphorbiae)

De la famille des macroglosses (ce petit papillon que l’on confond avec un colibri) La chenille du sphinx de l’euphorbe se nourrit d’euphorbes ces plantes toxiques (au passage comme la chenille) qui lorsqu’on les coupent produisent un lait blanc.

La chenille et explicatons sur le site de d’André Lequet : ici

 

Share Button

Rapaces

Hier et aujourd’hui sorties sur les crêtes.

De bon matin en partant 2 Renards, 2 chevreuils, 1 Sanglier, 1 écureuil.

Pas de Pluviers guignard mais quelques rapaces en vol.

 

Share Button

Pluvier guignard (Charadrius morinellus.)

La femelle du Pluvier guignard est plus grande et colorée que le mâle ce qui n’est généralement pas le cas chez les oiseaux. En effet le mâle assure la couvaison et doit se confondre avec son environnement pour éviter les prédateurs. Il niche dans  une végétation rase et herbeuse En Scandinavie il niche dans la toundra.

Le Pluvier guignard est un migrateur qui doit parcourir 10 000 kilomètres pour certains individus.Le mois d’août est le moment où les mâles et les jeunes s’observent sur le massif de la Sainte-Baume milieu qu’il recherche riche en sauterelles et criquets en cette saison.

Son milieu de vie est menacée par les activités humaines (En France il niche dans les Pyrénées.)

Share Button