Lézard vert (Lacerta bilineata)

Le Lézard vert peut atteindre les 40 cm. Sa queue très grande (ici vraiment d’une longueur exceptionnelle) est environ le double du corps.
Les photos montrent une femelle (deux à quatre lignes jaune citron piquetées de noir), les mâles ont un dos vert à brunâtre ponctué de noir et jaune avec la gorge bleue, le ventre est jaune vif à vert pâle.
On le trouve un peu partout, dans les haies, en forêt, en lisière … Il est en général dans des zones ensoleillées où il profite de la chaleur.
Il est pour cela diurne.
il se nourrit d’insectes, de larves, d’araignées et de lombrics.
Il hiberne au mois d’octobre pour 6 mois environ. Lords de la période de reproduction, les mâles se battent violemment.
Après l’accouplement (en mai et en juin), la femelle pond jusqu’à 23 œufs.
L’espérance de vie est d’environ 15 ans mais les prédateurs sont là !

Share Button

Stenopogon sabaudus

Famille des Asilidés (Asilidae) Cette mouche chasse à l’affût !

C’est un Lion volant sur sa proie. ici un Fluoré.

 

Share Button

Pluvier Guignard

Samedi comptage national du Pluvier guignard.

Sur les crêtes de la Sainte-Baume cette année 17 individus.

Share Button

Pique prune (Osmoderma eremita)

Je viens de faire une belle découverte malgré le fait que l’insecte était mort et légèrement écrasé. Il s’agit du Pique-prune un des insectes les plus protégés de France !

Soure wikipédia qui fait un bon résumé

Habitat

L’espèce est présente au sein de bocages denses abritant un nombre important de vieux feuillus sénescents et riches en caries ou troncs creux.
Dans le secteur nord-ouest de la France, elle occupe préférentiellement les vergers de châtaigniers greffés et les chênes têtards.

Statut de l’espèce (état, pressions et menaces, réponses)

L’espèce est un chaînon essentiel dans le fonctionnement écologique des milieux forestiers, et sa présence est un bio-indicateur fiable de la qualité des milieux. Elle est strictement protégée par l’arrêté du 23 avril 2007 fixant les listes des insectes protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection2.
La présence du pique-prune a conduit à interrompre la construction de l’autoroute Alençon-Le Mans entre 1996 et 2002
Une partie du département de la Mayenne est concernée par la zone Natura 2000 (Pays de Pail, Coëvrons) où cet animal rare est à protéger.
Un moyen de protéger ce type d'espèces 4 est de restaurer et conserver un réseau suffisamment dense et écologiquement interconnecté de bois mort et arbressénescents, ainsi que de vieux arbres dans les haies et prairies.
Pour en savoir plus l’excellent lien : http://www.insectes-net.fr/osmoderma/osmo2.htm
Et sur Sainte-Baume nature
Share Button

Chat sauvage

 

Photo : Gilles Aumage

Share Button

La Saga pedo

Photo: Gilles Aumage

La Magicienne dentelée ou Saga pedo est un le plus grand orthoptère et aussi le plus grand insecte de France : elle mesure environ 11 centimètres.

L’espèce se reproduit par parthénogenèse. Aucun mâle n’a été trouvé a ce jour. En juillet 2005  un possible spécimen mâle a été capturé. Des études bio-moléculaires sont en cours pour préciser le statut de cet individu, probablement un gynandromorphe. (Le gynandromorphisme est une anomalie qui touche certains animaux)

La magicienne dentelée est un animal nocturne qui est très difficile a trouver d’où sa popularité  d’espèce rare. Elle se nourri d’autres insectes surtout d’orthoptères.

Enquête Saga pedo

 

Share Button

Satyre puant ou Phallus impudicus

Ce champignon très particulier se remarque par son ODEUR !

En effet une forte odeur de cadavre se fait sentir avant de pouvoir le repérer.

Son chapeau est couvert au début d’une substance mucilagineuse verdâtre, contenue dans les alvéoles.  L’odeur se fait alors sentir attirant touts les insectes nécrophages. Reste ensuite les alvéoles vides faisant penser maintenant le champignon à une Morille. (Appelée Morille du diable)

 

Share Button

Rosalie de Alpes

Cet insecte protégé fait parti des joyaux du massif de la Sainte-Baume.  La larve se développe  3 ans dans le hêtre (ici) avant de sortir.

Photos: Gilles Aumage

 

Pour plus d’informations sur sa biologie voir la page excellente d’André Lequet : ICI

Share Button

La Zygène de la Bugrane ou Zygène Hilaris

A la Sainte-Baume nous pouvons croiser en ce moment le chemin de cette espèce classée sensible en région PACA et présentant une valeur patrimoniale

Photo: Gilles Aumage

Share Button

Lys martagon

Photo: © Gilles Aumage

Le Lis martagon(ou Lys) est une plante rare mais localement abondante (hêtraie) . Le massif de la Sainte-Baume accueille des espèces montagnardes (Elle est  présente dans les Alpes) Autrefois la racine était consommée (racine d’or) mais la disparition de cette fleur est en très grande partie dû à sa cueillette.

Share Button

Chenille et oeufs

Surprenant ces œufs (de punaise ?) collés sur cette chenille. Les parasites (guêpes en général) pondent les œufs DANS le corps  de l’insecte. Là l’insecte a du confondre la chenille avec une branche !

Share Button

Accroché à la vie

Cette Zygène des Peucédans ph:(Zygaena cynarae floianii) est une espèce très rare du massif de la Sainte-baume. (Zygène la plus rare de France)

Photo : Gilles Aumage

L’espèce Zygaena cynarae est un lépidoptère (papillon). Les zygènes genre Zygaena comportent 26 espèces françaises. Les zygènes sont des papillons à rapprocher des papillons de nuit mais dont le vol est diurne.

La répartition de cette espèce en France est réduite aux Alpes Maritimes dans quelques rares stations de la bande littorale où subsiste son biotope.

Deux autres sites existent en France  (Var) pour la sous espèce « floriani » et localement en Isère avec la sous-espèce « goberti ». D’autres peuplements se retrouvent en Italie, Bosnie, Slovénie et dans le sud de l’Europe jusqu’en Asie. La station de Mouans-Sartoux est remarquable par la relative abondance et le dynamisme de sa population.

Le biotope Ce papillon est inféodé à une plante hôte le Peucedanum cervaria (persil des cerfs) ; la chenille se nourrit exclusivement de cette plante. L’imago (papillon adulte) butine sur les fleurs violettes surtout celles de scabieuses et knauties. Le biotope est constitué par des lisières de pinède et les espaces semi-ouverts en bordure, le plus souvent situés en pied des versants dont le terrain est profond et humide en sous-sol.

Le mode gestion de ces espaces doit permettre le développement de la plante (Peucedanum cervaria) et la présence de fleurs à butiner au mois de juin (période d’émergence du papillon).  Le cycle annuel En juin, la période de vol va durer une dizaines de jours, où ont lieu les accouplements et la ponte. Les petites chenilles vont se nourrir brièvement avant d’entrer en diapause jusqu’au printemps suivant, date à laquelle elles vont se nourrir sur les jeunes pousses de peucedanum en avril mai, ensuite la chrysalide donnera l’émergence du Papillon en juin.

Le statut L’espèce est considérée comme vulnérable par les experts entomologistes. Elle n’est pas protégée au titre des directives européennes ou des lois françaises. Espèce patrimoniale à fort pourcentage en PACA (seule une station en Isère est hors PACA). L’étude de la répartition de cette espèce montre qu’elle a reculé depuis plusieurs années en raison de l’urbanisation et de la transformation des milieux. Les stations connues sont très proches des zones de développement urbain de la bande littorale des A.-M. et de nombreuses stations ont disparu depuis quelques dizaines d’années.

Zones dont le biotope est à protéger Nota bene : Une discrétion volontaire sera observée en ne publiant pas les cartes précises des stations de vol du papillon afin d’éviter les captures excessives par des collectionneurs peu scrupuleux ou inconscients. Les zones à protéger sont situées en bordure de pinède, les talus, les bandes débroussaillées et les prairies, y compris les zones semi-ouvertes de quelques dizaines de mètres dans la forêt.

Source :GIR Maralpin/Inventaire Lépidoptères Mourachonne/P. Desriaux/Avril 2010 -p. 9/12

Share Button

Graminée au vent

Share Button

Chevreuil du Wek end

 

Share Button

Le Damier de la succise

Photo : Gilles Aumage Plan des vaches (83)

Autres infos sur le plan des vaches par Richard Freze

Une espèce rare et localisée, protégée par de nombreux textes de loi.

Plus d’infos : ICI

Share Button

Iris nains

Cette plante est protégée dans les Hautes Alpes

Share Button

En vol …..

J’ai retrouvé des photos de Mésanges prise a l’atterrissage

–> ICI

Share Button